Joyeux noël ?

Publié le par pablo33bordo

Aborder ce sujet un 23 décembre, c'est franchement de mauvais goût... 

 

Mais lançons-nous (ma réflexion en bas de page)

 

Je vous propose cette chanson de Marie Cherrier:

 


 

Voici les paroles:

 

Joyeux Noël aux commerçants
Les amis des p'tits enfants
Qui proposent joyeusement
Les nouveaux jeux de chez Nathan
Un soldat qui va à la guerre
Avec sa troupe de militaires
Un jeu révolutionnaire
Où faut tuer les gars à terre

Pis c'est si beau les étincelles
Dans les yeux de la p'tite demoiselle
Qui rêve de Barbies Mattel
L'en devient même son modèle
Et voilà les jeux sont vendus
Et le monde on ne l'reconnait plus
Y a qu'des poupées plein les rues
Et la violence ne choque plus

Joyeux Noël
Joyeux Noël

Joyeux noël la p'tite maman
Qui pense bien faire pour ses enfants
En dépensant beaucoup d'argent
Parce qu'elle veut les voir contents
Parce qu'elle a du coeur, elle pense
Quand même à ceux qu'ont pas d'vacances
Parce qu'elle a des sous, elle dépense
Et réduit son coeur au silence

Alors elle entre dans l'grand Auchan
Où t'as du parfum envoûtant
La musique et des pubs en grand
Puis elle obéit aux slogans
Alors si c'est ça les valeurs
Les cadeaux font le bonheur
Remplis l'grand panier en ferraille
Et nourris ceux que tu affames !

Joyeux Noël
Joyeux Noël

Joyeux Noël au monde des grands
Celui qui pourrit les enfants
Joyeux Noël à ces titans
Qu'ont rien compris à l'instant
Joyeux Noël, joyeux parents
Les adeptes du dernier moment
Qui foncent contre leur temps
Vers la corvée des cadeaux manquants

C'lui du p'tit neveu qu'ils voient jamais
Ou d'la grand-mère du cousin d'André
Pour qui ils prennent, pour pas s'faire chier,
Le livre le plus vendu d'l'année
Alors vient l'heure des cadeaux
Le sourire se prépare tôt
On dit : "Fallait pas, c'est trop !"
Puis on l'oublie près du gâteau

Joyeux Noël
Joyeux Noël

C'est la joyeuse consommation
D'une fête de moutons
Qui aime les huîtres et les marrons
Parce que c'est la tradition
Période de pubs et de billets
Autour d'un Père Noël truqué
Saint Nicolas n'a pas marché
Il passe moins bien à la télé

Joyeux Noël
Joyeux Noël

C'est l'hiver joyeux de Noël
Les lumières de la ville s'éveillent
Et profitant qu'on s'émerveille
Y en a qui font marcher l'oseille
Je suppose que l'on oublie
Du moins jusqu'à la fin d'la nuit
C'est vrai qu'c'est moins facile de s'dire
Qu'on nourrit la grande tirelire

 

 

Que penser de Noël ?

 

Ce Père Noël pour qui travaillent à la chaine de milliers de petits lutins. Et heureux en plus ! Et devinez qui en retire tout le prestige ? Certainement pas les lutins ! Car le Père Noël, dont seul les habits sont rouges, est bien parvenu à cette situation d’exploitation de ses ouvriers dans le bonheur que toute multinationale, aujourd’hui, essaie de mettre en place. Ca commence très mal !


Qui peut nier aujourd’hui que Noël ne profite pas aux capitalistes ? Grands magasins, fabricants de jouets, mondialisation, émissions et films télés, publicité etc. Tous ceux-là en tirent profit et profits !


Mais surtout Noël maintient la société de consommation. Qu’est ce donc cette étrange sensation que la quantité de jouets offerts a une importance première ? Le mythe du père noël, consommation tombée du ciel (c’est le cas de le dire) ne va-t-elle pas à l’encontre du véritable « cadeau », don d’une personne chère ? Ne faut-il pas s’attrister de voir que les enfants associent « Noël » uniquement à des cadeaux ? On peut aller jusqu’à dire que c’est la quantité de cadeaux qui réjouit ou non l’enfant devant le sapin, davantage que ce qu’ils sont et l’utilisation qu’il en fera… Et pour en finir avec les cadeaux, n’est-ce pas une réalité lorsque Marie Cherrier, dans sa chanson, parle de « cadeau pour pas s’faire chier » et « vite oublié », façon d’acheter les gens, de créer un lien marchand lorsque le lien social et humain n’existe en réalité pas ou plus.

 


Mais, quand on y pense, la question est plus complexe


 

En effet, au-delà des éléments relevés qui en feraient une fête purement commerciale, on peut nuancer. Pourquoi est-ce que réduire cette fête à cela peine t-il certains ? Uniquement parce que cela va à l’encontre de leurs croyances sur la « magie » de Noël ? Je ne crois pas. Certains ont un rapport plus ou moins spécial à cette fête du fait de souvenirs de famille, le plus souvent, et il n’appartient à personne de  dire qu’ils ont tort de ressentir ci ou ça, tout comme on ne peut pas accuser une personne d’avoir la foi envers tel ou tel Dieu au plus profond de soi. La fête, également, unit car elle est largement partagée par « tous » ou presque, au-delà même des frontières. Et ceux qui rapportent Noël uniquement à une fête capitaliste ont peut-être ce besoin car ils y ont certainement un rapport différent, ce qui les met presque en situation de marginalité au moment des fêtes. Contester est alors une solution pour justifier le mal aise, tout comme les autres sont mal à l’aise devant certaines réalités que ces contestateurs tentent de démontrer.

Cependant, ces derniers ne devraient-ils pas s’interroger un peu ? Tout accepter sous prétexte d’une « magie » et d’une « fête de famille », n’est-ce pas un peu trop facile et dangereux ?

 

Bref, Noël est une fête qui mérite d’être réfléchie quant à sa signification. Je ne suis pas arrivé à une conclusion claire, nette, précise car le sujet mérite certainement une attention bien plus grande que ces quelques lignes. Plus complexe qu’il n’y parait…

La magie de Noël ?

 

Publié dans Général

Commenter cet article

anabel 24/12/2010 16:46



Et dire que le Père Noël est devenu "rouge" grâce (à cause?) de coca cola....lool. en tout cas moi j'aime noël, peu importe si ça me fait dépenser plus, moi ce que j'aime c'est faire plaisir et
offrir des cadeaux, faire le sapin et bien manger, et bien sûr recevoir des cadeaux aussi hihi !!